7.8 C
Belgique

Allemagne: les émissions de dioxyde de carbone à leur niveau le plus bas depuis les années 1950

Éoliennes et panneaux solaires en Allemagne

Selon une nouvelle étude, les émissions de dioxyde de carbone en Allemagne atteindront en 2023 leur niveau le plus bas depuis les années 1950. Cela souligne les efforts déployés par la plus grande économie d’Europe pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’appuyer davantage sur des sources d’énergie durables. Le rapport indique que le pays a émis 673 millions de tonnes de dioxyde de carbone en 2023, soit une baisse de 73 millions de tonnes par rapport à 2022. La majeure partie de cette baisse est due à la diminution de la production d’électricité à partir du charbon, mais les problèmes économiques auxquels le pays a été confronté l’année dernière, qui ont entraîné une baisse de la production industrielle dans le pays, y ont également contribué. Cela signifie qu’une baisse drastique est peu probable en 2024. On peut cependant s’attendre à un déclin à long terme, surtout après que le corps législatif allemand a adopté l’automne dernier un projet de loi qui éliminera progressivement l’utilisation des systèmes de chauffage au mazout et au gaz d’ici à 2030.

Production d’énergie renouvelable à partir d’hydrogène

L’ hydrogène gazeux pour une production d’électricité propre par des installations solaires et éoliennes

Les fabricants d’hydrogène « vert » affirment que les règles fédérales strictes en matière de crédit d’impôt vont freiner l’essor de l’hydrogène aux États-Unis L’administration Biden a présenté l’hydrogène comme un élément essentiel pour aider les États-Unis à réduire les émissions de dioxyde de carbone qui détruisent la planète. Toutefois, les nouvelles règles proposées pour un crédit d’impôt fédéral destiné à stimuler la production massive des formes les plus propres du combustible élémentaire ne semblent pas aider les entreprises qui essaient déjà de le faire, et pourraient les amener à se tourner vers l’Europe.

La grande histoire des transports

Un cofondateur de Tesla veut électrifier les véhicules tout-terrain, en commençant par les tondeuses à gazon encrassées

Ian Wright, cofondateur de Tesla qui a quitté le constructeur automobile bien avant qu’Elon Musk n’en devienne le PDG, veut révolutionner différents types de véhicules électriques. Au lieu de créer de nouvelles voitures et de nouveaux SUV alimentés par batterie, il s’efforce de créer des véhicules de travail tout-terrain (tondeuses à gazon, VTT et tracteurs) qui ne rejettent pas de gaz d’échappement polluants ni de dioxyde de carbone. Le premier produit est une tondeuse électrique commerciale qui arrive juste au moment où la Californie s’apprête à interdire la vente de toutes les nouvelles tondeuses à essence.

Autres nouvelles sur le développement durable

BYD a dépassé Tesla en tant que premier constructeur mondial de véhicules électriques, et d’autres fabricants chinois le rejoindront bientôt.

L’essor des ventes de voitures électriques place les marques automobiles traditionnelles devant des choix difficiles pour les années à venir.

Benoît Bazin, CEO de Saint-Gobain, explique à Forbes comment il transforme la culture de son entreprise pour faire du développement durable le fondement de la manière dont elle innove et commercialise ses produits.

Gaza est confrontée à des problèmes environnementaux depuis des années, la population n’ayant qu’un accès limité à l’énergie, à l’assainissement, à l’eau potable ou à l’air. Selon les experts, le conflit actuel ne fait qu’aggraver la situation.

Une collaboration internationale d’entreprises visant à utiliser l’informatique quantique pour rendre les bâtiments plus durables vient de franchir une étape clé de son processus en démontrant des conceptions plus efficaces que celles dont sont capables les ordinateurs traditionnels.

A la une