17.4 C
Belgique

Apple abandonne la voiture électrique et se concentre sur l’IA

Selon un rapport de Bloomberg, Apple abandonne ses efforts de construction d’une voiture électrique, qui durent depuis des années, et transfère ses employés vers le secteur en plein essor de l’intelligence artificielle.

  • Le rapport, sous couvert de sources anonymes, annonce que les quelque 2.000 employés d’Apple chargés de développer une voiture électrique – un projet secret parfois appelé Titan – ont appris mardi dans un mémo interne du directeur des opérations Jeff Williams et du vice-président de la technologie Kevin Lynch que le projet était abandonné . , 
  • La décision d’arrêter le projet entraînera des licenciements, selon Bloomberg, bien que le nombre d’employés concernés ne soit pas clair.
  • L’annonce de ce retard intervient un mois seulement après qu’Apple a repoussé de deux ans la date de sortie de la voiture, la faisant passer de 2026 – une date déjà retardée – à 2028.
  • Apple n’a pas répondu immédiatement à la demande de commentaire de Forbes.

Apple aurait développé sa propre voiture électrique autonome depuis 2014, cherchant à entrer dans l’industrie automobile complexe et déjà compétitive, bien que les détails du projet soient restés rares. En 2017, Tim Cook, PDG d’Apple, a déclaré qu’il considérait la conduite autonome comme « la mère de tous les projets (d’intelligence artificielle) », mais n’a pas évoqué le propre développement d’Apple. L’entreprise aurait un temps envisagé de construire un véhicule sans pédales ni volant, mais Apple a revu ses plans à la baisse, passant le mois dernier d’un système de conduite autonome de « niveau 4 », capable de se diriger lui-même dans certains cas, à un système de niveau 2+ qui permettrait de centrer la voie et d’avoir un régulateur de vitesse adaptatif. Bien que ce système permette à Apple d’entrer dans une nouvelle catégorie et de rivaliser avec d’autres entreprises comme Tesla et les grands constructeurs automobiles, des rapports ont indiqué que le projet coûterait des centaines de millions de dollars par an.

$100,000. C’est le prix auquel Apple envisagerait de vendre sa voiture électrique, selon Bloomberg, bien que les dirigeants se soient inquiétés des marges bénéficiaires potentielles.

A la une