17.4 C
Belgique

Les entrepreneurs à l’origine de The Brick souhaitent doubler le nombre de leurs membres grâce à leur nouvelle salle

The Brick est un groupe de salles de sport anversois qui compte quatre, et bientôt cinq, lieux uniques. Comptant actuellement 3400 membres et ayant doublé son effectif depuis 2020, le groupe connaît une croissance indéniable. Et vu leurs projets fous, basés sur la technologie, elle n’est pas prête de s’arrêter.

Les différents centres sportifs offrent un service et un entraînement personnalisés, des équipements de haute qualité, un espace de coworking, un robot de massage IA et plus de 250 cours collectifs par semaine dispensés par 50 entraîneurs agréés. Les fondateurs, David Box et Tiffany Stevens, ne manquent pas d’idées. Ils se sont inspirés de la théorie de Ray Kurzweil, inventeur américain et auteur du livre « The Singularity Is Near ».

David Box a confié à Forbes Belgique : « J’ai entendu par hasard sa présentation lorsque j’étais à l’X à Bruxelles. Il a parlé de sa théorie selon laquelle le progrès technologique ne se développe pas de manière linéaire, mais de manière exponentielle ». Kurzweil affirme que les développements technologiques s’accélèrent les uns les autres et que la vitesse du progrès croît également. Il est optimiste quant à cette croissance exponentielle et la considère comme une source d’opportunités pour le progrès et l’innovation. David : « C’est à ce moment-là qu’il a créé ma vision des années à venir. Grâce à cette croissance exponentielle de la technologie, les personnes devront consacrer moins de temps au travail quotidien et plus de temps aux intérêts personnels, aux interactions sociales et au développement personnel. »

AI massagerobot Frankie

L’industrie de l’optimisation humaine

C’est précisément la raison pour laquelle David ne considère pas The Brick comme une simple « salle de sport », mais plutôt comme « le passe-temps le plus précieux de la ville ». Oui, vous pouvez faire de l’exercice à volonté grâce à une variété de cours incroyable, mais vous pouvez aussi apprendre des techniques de méditation, augmenter votre productivité et votre créativité au travail dans leur espace de coworking, surveiller votre santé grâce à des tests sanguins sans l’intervention de médecins et assister à des journées de cours sur des sujets liés à la forme physique et tout cela dans leur The Brick Academy. Le point commun de toutes ces pratiques : tout se fait avec l’aide de la technologie.

« À l’époque de cette présentation, j’étais encore coach sportif. J’ai alors réalisé que je ne travaillais pas dans le secteur de la remise en forme, mais dans celui de l’optimisation humaine. J’en ai fait ma mission ». Avec sa femme Tiffany, il dirigeait à l’époque M4TERIA, un petit centre de remise en forme à Zurenborg qui propose une approche personnalisée à ses clients dans un style tendance. Inspiré par le succès de M4TERIA et la présentation de Ray Kurzweil, le couple d’entrepreneurs a lancé The Brick en 2015 dans un ancien entrepôt. En 2020, The Brick étend ses activités dans une ancienne poissonnerie et dans une écurie de cirque et y établit The Brick CrossFit et The Circus. Deux ans plus tard suit Satori, un hotspot pour la méditation, le yoga et le pilates. En avril 2024, un nouvel établissement, Apollo, devrait doubler le nombre de ses membres. « Le nouvel établissement disposera des équipements les plus récents de Technogym, qui fonctionnent avec la gamification. Cela signifie que vous pouvez jouer à des jeux sur toutes les machines de musculation. Mais nous ouvrons également un auditorium, une sorte d’amphithéâtre, où 250 personnes peuvent s’asseoir simultanément pour suivre les cours de la Brick Academy. De cette manière, je souhaite valoriser l’importance d’un abonnement ».

Coworking

Nostalgie et technologie

Le choix des locaux est basé non seulement sur l’emplacement et l’espace, mais aussi sur leur caractère historique. En effet, de cette manière, The Brick souhaite également répondre aux sentiments de nostalgie qui, selon lui, nous animent à une époque de progrès technologique. Les bâtiments historiques ont fait l’objet d’une véritable cure de jouvence dans un style industriel. Ajoutez une touche futuriste avec les dernières technologies et vous comprendrez pourquoi ce concept unique est un tel succès.

« Quelle que soit la technologie, je pense qu’à l’avenir, les gens voudront certainement conserver le contact humain. Mais tout ce qui entoure ce contact devrait être réalisé efficacement par l’IA. Les cours continueront d’être dispensés par nos formateurs, mais la programmation des exercices, par exemple, peut être réalisée par l’IA. L’IA va améliorer et optimiser nos vies, mais certainement pas remplacer le contact humain.

Investissement et croissance

Cet été, The Brick a également confirmé son avenir tourné vers la croissance en annonçant que Heyvaert Family Office était son nouvel actionnaire individuel le plus important. Heyvaert, basé à Anvers et à New York, est une figure bien connue du secteur de la fintech. Après les ventes réussies de ses sociétés de conseil Cimad et Capco, et son leadership dans la plus grande transaction fintech à ce jour avec l’acquisition de Sungard pour 9,1 milliards d’euros, il développe Motive Partners en tant que directeur associé. Cette société internationale de capital-investissement a pour objectif de fournir une plateforme où les investisseurs, les opérateurs et les innovateurs se réunissent pour créer, soutenir et acquérir de nouvelles entreprises de fintech. Rob Heyvaert et David Box ont construit une relation solide et durable au fil des ans. « Rob est l’un de mes premiers clients et a toujours suivi notre histoire de près. C’est un sportif passionné et, comme moi, il est passionné par la technologie. C’est évident quand on regarde les fonds dans lesquels il investit. En investissant dans The Brick, il veut voir où l’entreprise peut évoluer. Cela a toujours été notre approche : nous ne voulons pas être les plus chers ou les plus chics, nous voulons être les plus amusants et les plus progressifs, avec une touche d’originalité. »

Rob Heyvaert

« Depuis le coronavirus, nous avons doublé le nombre de nos membres et nous prévoyons de faire de même d’ici cinq ans. Sans doute plus rapidement, mais nous restons réalistes. J’espère une courbe exponentielle, mais l’efficacité et la gestion seront un défi. Le marché est favorable, les finances seront bonnes, mais nous devons faire face et ne pas perdre le caractère de nos salles de sport. J’aimerais que nous ayons une présence large, mais c’est la communauté qui doit fournir l’identité, et nous devrons donc faire attention. Mais tout ira bien. Depuis 15 ans, nous cherchons tous les jours ce qu’il y a de mieux pour The Brick, et je suis sûr que nous trouverons la même chose à l’avenir. »

Apollo sera la prochaine étape de l’expansion de The Brick à Anvers. « Il y a encore beaucoup de pain sur la planche à Anvers, mais nous n’excluons pas qu’il y ait une suite au-delà des murs de la ville ».

Daphne Dorgelo
Daphne Dorgelo
Daphne Dorgelo (1996) travaille chaque semaine pour Forbes, où elle rédige des articles sur le style de vie luxueux, le leadership, l'innovation, les tendances et, bien sûr, les entrepreneurs belges inspirants. Sa passion pour le journalisme et les médias s'est manifestée dès son plus jeune âge. Après avoir obtenu une licence en information aux Pays-Bas, elle s'est installée dans la ville belge du diamant il y a six ans, après avoir obtenu un master en journalisme à la KU Leuven d'Anvers. Cela fait maintenant huit ans qu'elle écrit en tant que pigiste pour divers magazines, dont quatre ans pour des magazines de style de vie belges tels que L'OFFICIEL, Fifty & Me et ELLE.

A la une